Aller au contenu
Ludicweb » Informatique » ORCA : ce modèle IA révolutionnaire se sert de GPT-4 pour apprendre

ORCA : ce modèle IA révolutionnaire se sert de GPT-4 pour apprendre

C’est une véritable révolution dans le monde de l’intelligence artificielle. Orca, un modèle doté de 13 milliards de paramètres, a récemment été dévoilé. Sa particularité ? Il apprend à partir des explications complexes données par GPT-4, le modèle de langage le plus puissant à ce jour. Dans cet article, nous vous proposons de plonger au cœur de cette innovation majeure et d’en comprendre les enjeux pour le futur de l’IA.

ORCA ce modèle IA révolutionnaire se sert de GPT-4 pour apprendre
ORCA ce modèle IA révolutionnaire se sert de GPT-4 pour apprendre

De GPT-4 à Orca : une nouvelle approche de l’apprentissage

Jusqu’à présent, les modèles de langage étaient souvent limités par leurs capacités. Plus ils étaient performants, plus ils étaient coûteux et consommateurs de ressources.

GPT-4, composé de plus de 175 milliards de paramètres, en est le parfait exemple. Pour autant, les modèles de taille réduite avaient du mal à rivaliser en termes de raisonnement et de compréhension. C’est là qu’Orca entre en scène.

Ce modèle inédit se base sur Vicuna, une version précédente également open-source, elle-même affinée grâce à des paires de questions-réponses issues de GPT-3.5. Orca innove en intégrant une nouvelle technique appelée « explanation tuning » (ajustement d’explications), qui permet d’apprendre à partir des traces d’explications complexes fournies par GPT-4.

Le principe est simple : au lieu de simplement copier les réponses de GPT-4, Orca étudie les explications détaillées fournies par ce modèle, qui révèlent son processus de pensée, étape par étape.

Ainsi, Orca est capable de gérer des tâches plus variées et complexes, tout en étant en mesure d’expliquer son propre raisonnement.

ORCA un nouveau modèle d’IA qui bat GPT-4

L’open-source au service du progrès

L’un des principaux atouts d’Orca est qu’il sera bientôt open-source. Cela signifie que de nombreux chercheurs et développeurs auront accès à sa puissance sans avoir à payer pour GPT-4 ou subir ses contraintes. Cela ouvre également des possibilités intéressantes en matière de recherche et développement dans des domaines nécessitant davantage de compétences en raisonnement et compréhension.

Pour bien saisir le fonctionnement d’Orca, il est important de comprendre comment GPT-4 fonctionne. Ce dernier est bien plus qu’un simple générateur de texte. Il est capable de répondre à des questions factuelles, de résumer des textes, de générer des légendes, et bien plus encore. De plus, GPT-4 peut fournir des explications à ses propres réponses, en puisant dans ses états internes (ses « pensées » ou « souvenirs »).

C’est en exploitant ces explications que Orca apprend et s’améliore. Il les utilise comme données d’apprentissage et tente de les imiter le plus fidèlement possible. Orca génère également ses propres explications pour des tâches similaires et les compare à celles de GPT-4 pour s’ajuster.

Des performances remarquables et une accessibilité accrue

Orca a été évalué sur plusieurs benchmarks de référence, tels que Big Bench Hard (BBH), SuperGLUE (SG), CNN/Daily Mail (CDM) ou encore COCO Captions (CC). Ses performances sont étonnantes, surpassant tous les autres modèles open-source dans la plupart des benchmarks, en particulier ceux nécessitant un raisonnement plus approfondi.

Lire aussi :  LastPass : la solution miracle pour en finir avec les mots de passe oubliés ?

Malgré sa taille réduite par rapport à GPT-4, Orca rivalise avec lui dans des tâches telles que l’inférence en langage naturel ou la légende d’images. Ce modèle fonctionne également sur un seul GPU, ce qui le rend encore plus accessible aux chercheurs et développeurs.

Les enseignements d’Orca pour le futur de l’IA

Le succès d’Orca nous permet de tirer plusieurs conclusions sur l’avenir de l’intelligence artificielle :

  1. Apprendre à partir d’explications plutôt que de simples réponses peut améliorer significativement les performances et l’intelligence d’un modèle.
  2. Les modèles de taille réduite peuvent rivaliser avec les modèles plus imposants en apprenant de leur raisonnement, tout en étant plus accessibles et économes en ressources.
  3. L’open-source permet à un plus grand nombre de personnes de bénéficier des avancées en IA et encourage les applications innovantes.

Orca se positionne donc comme une innovation majeure, combinant la puissance de GPT-4 avec l’accessibilité de l’open-source et démontrant le potentiel de l’apprentissage basé sur les explications. Nul doute que cette percée ouvre la voie à de nombreuses autres améliorations et découvertes dans le domaine de l’intelligence artificielle. Aux chercheurs, développeurs et passionnés d’IA, il est temps de se mettre à l’œuvre et explorer tout ce qu’Orca a à offrir !

Lien rémunéré par Amazon, dernière mise à jour le 2024-06-12 . En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *