Aller au contenu
Ludicweb » Science » L’intelligence artificielle pourrait lire dans nos pensées : promesses et dangers

L’intelligence artificielle pourrait lire dans nos pensées : promesses et dangers

L’intelligence artificielle (IA) est devenue une part intégrante de notre vie quotidienne. Elle influence nos choix, facilite nos communications et nous aide à prendre des décisions plus éclairées. Mais aujourd’hui, l’IA franchit une nouvelle étape en s’attaquant à un domaine jusqu’ici réservé à la science-fiction : la lecture des pensées humaines.

L'intelligence artificielle pourrait lire dans nos pensées promesses et dangers
L’intelligence artificielle pourrait lire dans nos pensées promesses et dangers

Des chercheurs du monde entier travaillent sur des projets visant à décoder nos pensées et à les traduire en images ou en mots. Quelles sont les promesses et les dangers de cette avancée technologique ?

La lecture des pensées par l’IA : les projets en cours

🧠 L’expérience de l’Université nationale de Singapour

Des chercheurs de l’Université nationale de Singapour, dirigés par la professeure Helen Zhou, ont mis au point une méthode permettant à l’IA de lire les pensées des individus et de générer des images à partir de leurs activités cérébrales. Leur expérience repose sur l’analyse d’IRM (imagerie par résonance magnétique) des sujets lorsqu’ils observent des images. L’équipe a d’abord constitué une base de données de scans cérébraux enregistrés pendant que les participants regardaient plus de 1 000 photos. Ensuite, l’IA a été entraînée à reconnaître les schémas d’activité cérébrale associés à chaque image.

Une fois cette étape franchie, les chercheurs ont présenté de nouvelles images aux sujets, enregistrant à nouveau leur activité cérébrale. L’IA a alors tenté de recréer ces images à partir des IRM, en utilisant le générateur d’images « Stable Diffusion ».

Le résultat est impressionnant : l’IA est capable de produire des images ressemblant fortement à celles observées par les sujets.

Ai technology may be able to generate our mind’s images

🧠 L’expérience de l’Université du Texas

De son côté, une équipe de l’Université du Texas travaille également sur un projet similaire, mais axé sur la traduction des pensées en séquences de mots. En utilisant une technique semblable à celle de l’équipe de Singapour, les chercheurs sont parvenus à extraire des mots et des phrases à partir de l’activité cérébrale des participants. Cette avancée pourrait ouvrir la voie à des applications telles que la communication assistée par ordinateur pour les personnes souffrant de troubles de la parole.

Les applications potentielles : de la médecine à la surveillance

Les progrès réalisés dans la lecture des pensées par l’IA pourraient avoir des retombées importantes dans différents domaines.

  • En médecine, ces technologies pourraient permettre de restaurer la vue ou l’ouïe des personnes atteintes de handicaps sensoriels, en contournant les parties défectueuses du système nerveux pour transmettre directement les informations au cerveau.
  • D’autres applications pourraient inclure l’amélioration de la communication entre les êtres humains et les machines, ou même entre les individus eux-mêmes, en permettant la transmission directe des pensées sans passer par la parole ou l’écriture. Les chercheurs étudient également la possibilité d’utiliser ces techniques pour observer la conscience elle-même, ce qui pourrait révolutionner notre compréhension de l’esprit humain.

Cependant, ces avancées soulèvent également des questions éthiques et des inquiétudes quant à leur utilisation abusive, notamment en matière de surveillance et de contrôle des individus.

Les risques pour la vie privée et les questions éthiques

Le développement de l’IA capable de lire les pensées soulève des préoccupations légitimes quant à la protection de la vie privée et des données personnelles. Dans un monde où les entreprises et les gouvernements recueillent déjà de grandes quantités d’informations sur nos comportements et nos préférences, le risque d’exploitation abusive de ces données s’accroît avec la possibilité de décoder nos pensées.

La professeure Nita Farahany, spécialiste du droit à l’Université Duke, s’inquiète notamment du fait que ces technologies pourraient être utilisées par les employeurs pour évaluer et contrôler leurs salariés en se basant sur leurs « métriques cérébrales ». Les individus pourraient ainsi être embauchés, promus ou licenciés en fonction de critères tels que leur niveau de concentration ou leur capacité à rester attentifs.

Par ailleurs, l’absence de réglementation spécifique pour encadrer l’utilisation de ces technologies constitue un risque majeur pour la protection de nos droits et libertés fondamentales. Des lois sur la vie privée et les données personnelles existent, mais elles sont souvent insuffisantes pour faire face aux défis posés par l’évolution rapide de l’IA et de ses applications.

Vers une gouvernance adaptée et éthique de l’IA

Face à ces enjeux, il est certainement crucial de mettre en place une gouvernance adaptée et éthique de l’IA, afin de garantir la protection de nos droits et libertés fondamentales.

Des efforts sont déjà en cours à l’échelle internationale pour élaborer des principes directeurs et des normes éthiques pour encadrer l’usage de l’IA, notamment en matière :

  • de respect de la vie privée,
  • de transparence et de responsabilité.

Il est également essentiel d’impliquer la société civile, les chercheurs, les entreprises et les gouvernements dans un dialogue ouvert et constructif sur les implications éthiques et sociales des technologies liées à la lecture des pensées. Seule une approche collective et concertée permettra de tirer parti des bénéfices potentiels de ces avancées tout en minimisant les risques pour nos droits et notre dignité.

La lecture des pensées par l’intelligence artificielle est une réalité qui s’approche de plus en plus. Si les promesses de cette technologie sont indéniables, les dangers qu’elle représente pour la vie privée et les droits individuels ne doivent pas être négligés. Il est crucial de mettre en place une gouvernance adaptée et éthique pour encadrer l’utilisation de l’IA dans ce domaine, afin de garantir un avenir où les avancées technologiques servent l’humanité sans porter atteinte à nos libertés fondamentales.

Meilleure Vente n° 1
Le cerveau
Le cerveau
Franco, Cathy (Auteur)
8,95 EUR Amazon Prime
PromoMeilleure Vente n° 2
Imagerie cérébrale en psychiatrie: Contributions physiopathologiques de la neuro-imagerie
Imagerie cérébrale en psychiatrie: Contributions physiopathologiques de la neuro-imagerie
Ouvrage neuf. Disponible en stock.; OLIÉ, Evelyne (Auteur)
47,10 EUR
Meilleure Vente n° 3
IMAGERIE DES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX ET MEDULLAIRES
IMAGERIE DES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX ET MEDULLAIRES
Dietemann, Jean-Louis (Auteur)
49,00 EUR
Meilleure Vente n° 4
Cerveau et Psychologie
Cerveau et Psychologie
Houdé, Olivier (Auteur)
32,00 EUR Amazon Prime
PromoMeilleure Vente n° 5
L'Imagerie cérébrale fonctionnelle
L’Imagerie cérébrale fonctionnelle
Mazoyer, Bernard (Auteur)
1,81 EUR

Lien rémunéré par Amazon, dernière mise à jour le 2024-03-21 . En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.