Aller au contenu
Ludicweb » News » Cybersécurité : la Télécommande à Feu Rouge existe !

Cybersécurité : la Télécommande à Feu Rouge existe !

  • par

Des hackers ont réussi à pirater la signalisation de la ville d’Hanovre, ce qui pourrait être tentant pour certains automobilistes qui rêvent de voir les feux de signalisation passer au vert sur leur passage.

Télécommande à feu rouge
Télécommande à feu rouge

Depuis de nombreuses années, les piratages de feux de signalisation de la circulation routière ont été une préoccupation majeure pour les gouvernements et les entreprises de technologie de l’information. Ces attaques peuvent causer des perturbations significatives pour les automobilistes et les piétons, ainsi que des problèmes de sécurité potentiellement graves. Malheureusement, ces types d’incursions sont de plus en plus courantes et ont été signalées dans de nombreuses villes à travers le monde.

🚦Pirater les feux rouge : oui c’est possible !

Il est possible de pirater les feux de signalisation de la circulation routière en utilisant un ordinateur portable, une radio et une antenne.

Des hackers ont réussi à le faire dans la ville d’Hanovre en Allemagne en 2022, et ils ont été en mesure d’interférer avec l’infrastructure qui contrôle nos routes. Cette attaque a été réalisée en utilisant des méthodes relativement simples, mais elle démontre que l’infrastructure critique de nos routes est vulnérable aux attaques informatiques.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel piratage a été signalé. En 2019, des hackers ont réussi à pirater la signalisation de la ville de La Roche-sur-Yon en France, tandis qu’en 2014, un chercheur américain a découvert comment jouer avec la signalisation contrôlée par des capteurs sans-fil aux États-Unis, en Europe et en Australie. La ville de Lyon était également concernée à cette époque.


Bien que ces attaques puissent être considérées comme des risques limités et relevant de la simple nuisance, elles mettent en lumière le fait que l’infrastructure critique de nos routes est vulnérable aux attaques informatiques. Il est peu probable qu’une incursion coordonnée à grande échelle de cette nature soit réalisée, étant donné que les pirates doivent se trouver physiquement près du feu de signalisation avec un ordinateur portable, une radio et une antenne. Cependant, cela illustre le fait qu’ils ont été en mesure d’ouvrir la porte à d’autres communications susceptibles de mener à une activité malveillante.

[source]