Stop aux cadenas d'amour, vives les selfies !

Publié le par Ludicweb

Immortaliser son amour en fixant un cadenas sur un pont de Paris est peut-être romantique, mais pas très original. Des milliers de cadenas encombrent ainsi les ponts de la capitale, qui ont de plus en plus de mal à supporter leur poids. Inquiète, la mairie a décidé de réagir avec une campagne de communication lancée lundi.

Les autorités souhaitent encourager les couples à remplacer les cadenas d'amour par des selfies, ces autoportraits à la mode, pour sceller leurs sentiments. Les couples pourront ainsi « immortaliser leur amour en ligne plutôt que sur les ponts de Paris », explique la mairie.
Des autocollants seront apposés sur les ponts mercredi matin pour suggérer aux amoureux de réaliser ces clichés et les publier sur un site internet dédié ou sur le réseau Twitter. « Nos ponts ne résisteront pas à votre amour, stop aux cadenas, déchaînez votre amour sur lovewithoutlocks.paris.fr », peut-on lire sur ces autocollants.

A terme, les grilles seront enlevées

Le pont de l'Archevêché et le pont des Arts, « les plus envahis par les cadenas » selon la mairie, seront les premiers concernés. Un pan de grillage du second s'était effondré en juin sous le poids de milliers de cadenas d'amour, entraînant l'évacuation de cette passerelle pour piétons qui enjambe la Seine, reliant l'Institut de France et le Louvre.
Un concours a également été lancé lundi sur le réseau de partage de photos Instagram pour élire le plus beau cliché. Les résultats devraient être connus lundi 18 août.
« C'est un premier élément d'un plan d'action plus global », explique la mairie de Paris. « On n'est pas sur une logique de verbalisation, précise-t-elle. Ce qui va simplifier les choses, c'est les réflexions de fond qu'on a avec les Bâtiments de France pour remplacer les grilles par des installations qui ne permettent pas d'installer des cadenas ».
Présente sur tous les continents, et surtout en Italie, la tendance des cadenas d'amour est arrivée sur le pont des Arts en 2008. Depuis, son grillage est entièrement recouvert de ces cadenas de laiton, souvent gravés aux initiales des amoureux, donnant à la structure un aspect doré et scintillant.
« Une menace pour le patrimoine culturel de Paris », jugent deux Américaines amoureuses de Paris qui ont lancé une pétition en mars pour réclamer l'enlèvement des cadenas. Plus de 9.400 personnes l'avaient signée lundi.

Lanouvellerepublique.fr

Stop aux cadenas d'amour, vives les selfies !

Publié dans Actualité

Commenter cet article