Attention aux contrefaçons toxiques des bracelets Rainbow Loom

Publié le par Ludicweb

Des contrefaçons des fameux bracelets Rainbow Loom comporteraient des substances toxiques dangereuses pour les enfants.
Ils font fureur auprès des plus jeunes et même des adultes mais pourraient vous faire déchanter si vous vous aventurez à acheter des contrefaçons. D'après une étude de chercheurs britanniques rapportée par le Daily Mail, des contrefaçons de pendentifs destinés aux Rainbow Loom dépassent les seuils légaux en produits chimiques.

Des pendentifs toxiques.
Ils s'accrochent aux Rainbow Loom et ont des formes de cœur ou de coccinelle. Le problème est qu'ils ne respectent pas les normes en vigueur. Les scientifiques se sont penchés sur la composition de 16 marques vendues à bas prix en dehors des magasins de jouets, sur les marchés par exemple. Leurs taux en produits chimiques explosent les limites autorisées. Les phtalates par exemple, présents dans de nombreux objets de la vie quotidienne et autorisés à un taux de 0,1%, atteignent les 50% sur les pendentifs testés. Les phtalates sont connus pour entraîner, quand on les côtoie à des doses importantes, des perturbations de la fertilité.

Ne pas porter à la bouche.
Pour Robert Barucci, toxicologue à l'Inserm contacté par Europe 1, les enfants sont particulièrement vulnérables : "La peaux des enfants est plus fine, plus perméable aux toxiques en général. La préoccupation générale ici est qu'ils mettent ces pendentifs dans la bouche. L'essentiel des contaminations par les molécules toxiques se déroulent en effet dans le système digestif. Il faut donc empêcher les enfants de porter ces bracelets à la bouche".

Comment acheter en toute sécurité ?
Pour éviter la paranoïa, il suffit d'appliquer certaines règles lors de vos achats. Sachez-le, toutes les contrefaçons ne sont pas automatiquement toxiques. Pour être sûr de ne pas en acheter, consultez attentivement les emballages. La mention "Rainbow Loom" ne suffit pas, il faut aussi le label "CE", une garantie de qualité, validée par l'Europe. Privilégiez aussi les points de vente officiels des bracelets Rainbow Loom.

Nécrose des doigts.
Le Dailymail avait déjà rapporté une histoire en lien avec ces bracelets colorés que les enfants fabriquent eux-mêmes. En juin 2014, un jeune garçon avait failli perdre deux doigts, après s'être endormi sur son métier à tisser.

Europe1.fr

Attention aux contrefaçons toxiques des bracelets Rainbow Loom

Publié dans Actualité, santé

Commenter cet article